langue fr en
commander
Vous êtes ici Histoire de L'absinthe > Historique > Page d'accueil


Historique

 

On s’accorde à dire que l’extrait d’absinthe, boisson d’agrément au sens où nous l’entendons aujourd’hui, est né au Val-de-Travers dans la deuxième moitié du dix-huitième siècle. À ce jour, aucun document n’a été trouvé permettant de préciser davantage les circonstances de cette naissance.

La production artisanale et la consommation régionale de l’élixir d’absinthe précède assurément de quelques décennies la fabrication semi-industrielle puis industrielle qui débute au tournant du dix-neuvième siècle. Les premières traces documentées du produit datent de l’année 1769, une petite annonce en proposant dans le journal de Neuchâtel. À partir de ce moment-là, annonces, inventaires, factures, recettes ou actes notariés vont mentionner plus régulièrement « l’élixir d’absynthe » comme on disait et écrivait alors.

Très vite, les recettes pour produire de la bonne absinthe vont, si ce n’est foisonner, du moins être nombreuses. Au Val-de-Travers, il y a celle de Mademoiselle Henriod, des sœurs Grandpierre, de la tante Suzon ou encore d’Abraham Louis Pernod.

Impossible de dire qui a été le premier à en produire ou à en vendre. On sait que l’absinthe, produite dans la Principauté de Neuchâtel, se consommait au-delà des frontières du pays et qu’elle s’exportait outre-mer bien avant d’être produite à un niveau industriel.

Les pionniers de cette aventure, vieille de plus de deux siècles, ont été les familles Dubied et Pernod, toutes deux établies à Couvet au Val-de-Travers où elles ont ouvert les premières distilleries avant de s’implanter à Pontarlier pour y développer leur production respective et alimenter un marché en pleine expansion. Aujourd’hui, il ne subsiste que la maison Pernod, la seule à avoir traversé les nombreux obstacles qui se sont dressés pour entraver le rayonnement de l’extrait d’absinthe.


© Jacques Kaeslin


(Charles Baudelaire)

(Paul Verlaine)
Baudelaire, Verlaine, Toulouse Lautrec, Modigliani, nombreux sont les artistes qui recherchèrent l’inspiration en compagnie de
« la fée verte ».


"Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir
Les sons et les parfums tournent dans l’air du soir
Valse mélancolique et langoureux vertige"
« Harmonie du soir »
Baudelaire

source :  Musée de l'absinthe , Auvert-sur-Oise http://www.abisinthe.com/Historique-2.html

lemercier

Témoignages

Abisinthe 45% vol
« Une excellente absinthe de la région de Fougerolles. L'un des distillateurs les plus importants du passé revient dans le présent avec cet excellent produit – un gros succès ! Noble, grande classe, et exquise. »

Abisinthe amer 72% vol
« Cette absinthe possède tout ce qu'un connaisseur recherche ! »

Coeur d'Absinthe Premium - Double Distillation
« Une blanche de caractère qui parvient à allier deux saveurs d'habitude assez opposées : l'anis vert un peu piquant et la plante d'absinthe. (…) Tout le monde devrait trouver son bonheur dans ce Coeur d'Absinthe Double Distillation au profil aromatique surprenant ! »